Première aire marine protégée dans le golfe

BONNE NOUVELLE POUR LA BIODIVERSITÉ MARINE !

 

Le Banc-des-Américains devient la première aire marine protégée dans le golfe St-Laurent, au Québec, dans le cadre de l’Entente de collaboration Canada-Québec pour l’établissement d’un réseau d’aires marines protégées au Québec, dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent.

Située au large des côtes de la pointe gaspésienne, entre Cap-Gaspé et Cap-d’Espoir (Parc National Forillon et Géoparc mondial UNESCO de Percé), cette zone de protection marine couvre une superficie d’environ 1 000 km².

Ce carrefour biologique est très important pour de nombreuses espèces de poissons et de crustacés, dont certaines sont en voie de disparition, telles que les baleines, le loup tacheté et le loup à tête large.

 

Faits en bref concernant l’aire protégée

  • La zone de protection marine du Banc-des-Américains possède de nombreuses caractéristiques importantes sur le plan écologique et biologique. Elle soutient une gamme extraordinaire d’habitats et d’espèces marines, notamment une abondance d’espèces fourragères et d’espèces pêchées à des fins commerciales.
  • Cette zone présente également un grand potentiel en tant qu’aire d’alimentation pour différentes espèces de poissons et de mammifères marins, et pourrait constituer un habitat important pour les populations de poissons de fond.
  • La zone de protection marine est conçue pour protéger les habitats des fonds marins et les espèces fourragères, et pour faciliter le rétablissement de certaines espèces en péril, en particulier le rorqual bleu, le loup tacheté et le loup à tête large.
  • Le règlement de la zone de protection marine du Banc-des-Américains établit deux zones de gestion. Les activités de pêche commerciale et récréative sont interdites dans la zone 1, la zone la plus sensible, mais la pêche autochtone à des fins alimentaires, sociales et rituelles est permise.
  • Dans la zone 2, la pêche commerciale au casier, à la palangre et à la ligne à main est autorisée dans la mesure où elle ne vise pas les espèces fourragères.
  • Les activités pétrolières et gazières, le rejet d’eaux usées et le rejet d’eaux grises par les grands navires sont interdits dans l’ensemble de la zone de protection marine.
  • La désignation du Banc-des-Américains protégera 1000 km² d’océan et contribue à remplir l’engagement du gouvernement du Canada à protéger 10 % des aires marines et côtières du Canada d’ici 2020.
  • Les gouvernements du Canada et du Québec travaillent ensemble afin de protéger cette aire marine qui possédera un double statut soit : celui de réserve aquatique, selon la législation du Québec, et celui de zone de protection marine, en vertu de la Loi sur les océans

 

Sources:  
(extraits d’entrevues) https://www.radiogaspesie.ca/nouvelles/actualite/banc-des-americains-1ere-grande-aire-marine-protegee/
(
communiqué officiel) https://www.newswire.ca/news-releases/une-nouvelle-zone-de-protection-marine-a-la-pointe-est-de-la-gaspesie-811498703.html